Vous êtes ici
Accueil > Mode & Beauté > Lingerie > Comment je suis devenue mannequin lingerie grande-taille

Comment je suis devenue mannequin lingerie grande-taille

mannequin lingerie grande taille

Une interview de Sarah du blog MARSHMALLOWOR(L)D

Marshmalloword-lingerie-été-35

Sarah, blogueuse francaise depuis 2011, épicurienne dans l’âme, s’est donnée comme challenge pour ses trente ans de sortir de sa zone de confort et faire un shooting en lingerie !

Découvrons pourquoi, les étapes qui l’ont amené à faire ce choix et quelles belles opportunités lui offrent cette aventure aujourd’hui !

Marshmalloword-lingerie-paris-50-1440x1250

Caroline de Boaimes (C) : Merci Sarah de participer à notre semaine « Made in France » pour parler de toi, tes passions et le monde de mannequinat lingerie grande taille !

Pour les lectrices qui ne te connaissent pas une petite présentation ?

Sarah de Marshmallowor(l)d (S) : Je m’appelle Sarah, j’ai 30 ans et je vis à Paris. Je suis du genre hyperactive: la Ferrari qui débarque dans la rue, c’est moi! Je cumule plusieurs casquettes: celle de psychologue clinicienne puis blogueuse. C’est via le blog que j’ai élargi ma palette professionnelle en lançant à la fois des prestations de coaching beauté et bien-être (j’associe mes passions pour les femmes et la beauté avec cette activité) puis, le mannequinat s’est présenté à moi. Bref j’aime sortir des sentiers battus!

 

Marshmalloword-lingerie-retro-art-des-dessous-11-1440x956
crédits : Marc Casabianca

C : Faire des vidéos sur Youtube, et des shootings c’est déjà beaucoup dévoiler de sa personne, de son intimité et de sa vie ! Alors des shootings en petite tenue OUHAHOU quelle étape ! Comment t’es venue cette envie (folle) ?

S : La graine a été plantée par Ilan Sabban, photographe parisien, qui m’a invité dans son studio Happy Days Studio fin 2016 pour tester la « Photo-révélation ». Ce moment et cette rencontre m’ont à tout jamais marqué parce qu’Ilan a su exploité un « don » que je pressentais seulement. Il m’a d’ailleurs dit qu’il y aurait un avant, un pendant et un après ce shooting…Effectivement, cette expérience m’a transformé ou plutôt révélé ! Ce que je devinais seulement à l’intérieur de moi à trouver le canal pour s’exprimer. Mon plaisir à poser a été grandissant.

Quelques mois plus tard, je réfléchissais à ce passage qu’est les 30 ans et comme tu le disais en introduction, shooter en lingerie a été mon défi, mon challenge de cette année-là. Bien sûr, ce n’était pas sans angoisser un peu puisque se montrer en lingerie, c’est aller encore plus loin dans le partage et dans cette démarche de « s’exposer » au regard de l’autre dans ce qu’est l’immense sphère du web.

Au final, je me suis dit que je n’avais qu’une vie alors pourquoi se « prendre la tête » à se poser des questions. Autant vivre sa vie et faire ce qui nous plait!

Marshmalloword-lingerie-paris-55-1440x1250

C : Et assumes-tu au point de ne pas utiliser Photoshop ?

S : En effet, je n’utilise pas Photoshop ! Déjà parce que je ne possède pas le logiciel (rires) mais surtout parce que les images qui nous sont matraquées en permanence ne représentent en rien la réalité des corps féminins. Mon corps a une histoire (que je partage en partie sur le blog) et ses imperfections témoignent de celle-ci. Comme toutes les femmes, il y a des choses que j’aimerais changer chez moi mais finalement, toutes ces choses, je les aime et les accepte – pourquoi les cacher ? C’est la réalité !

J’ai aussi appris à connaître mon corps depuis ces dix dernières années. Lui et moi sommes devenus amis – heureusement, parce que nous passons notre vie avec notre corps! J’essaie d’en prendre soin au quotidien avec une alimentation globalement saine et une activité physique régulière. Puis, évidemment, je le connais suffisamment pour savoir quels angles et poses le mettent le plus en valeur…J’aime dire que je suis « parfaitement imparfaite ».

Pour le reste ? La confiance en soi fait la différence…

Marshmalloword-lingerie-grande-taille-5-1-1440x2160

C : Un shooting, 2, 3 et même 4 en 2017 ! Tu t’attendais à cela ? Etais-tu prête à le vivre ?

Quels conseils donnerais-tu aux filles qui comme toi veulent « OSER » ?

S : Pour être tout à fait honnête, je ne pensais pas que je finirais l’année 2017 avec quatre shootings lingerie à mon actif…Au départ, je l’avais fait pour moi, à un temps T…Au final, la vie m’a surprise mais c’est pour le mieux!

Je ne sais pas si j’ai suffisamment d’expérience pour donner des conseils mais je pense que tout ce que nous faisons dans la vie, il faut le faire pour soi. Savoir d’où vient cette envie et de l’assumer complètement. Dans le cas contraire, je pense que ce ne sont pas les « bonnes » raisons qui nous motivent et c’est là où la déception peut être grande.

Comme le dit mon slogan « oser avec liberté, soyez l’héroïne de votre beauté! »

Oser être vous, ce sera votre plus beau rôle.

Marshmalloword-lingerie-été-36

C : Et comment s’annonce 2018 ?

S : Elle s’annonce en lingerie (rires !). J’espère pouvoir continuer cette aventure et être surprise un peu plus chaque jour. J’ai des rêves par dizaine et j’espère pouvoir en concrétiser certains.

 

Merci Sarah ! Toute l’équipe te souhaite beaucoup de belles aventures (en lingerie aussi) !

 

 

Caroline de Boaimes
Caroline de Boaimes
Militante de ‘l’acceptation de soi’, un peu féministe et grande fan de l'entreprenariat au féminin, je décide d’œuvrer pour que les mentalités changent depuis 2015 : « Ton corps est beau, il faut que tu t’aimes », comme un mantra, cette phrase est devenu BOAIMES CONSEILS, mon petit monde de coaching et de conseils pour femmes rondes (comme moi, mais pas que) ! c'est le 'coup de pied au fesses' dont tout le monde a besoin un jour dans sa vie, je viens vous aider à comprendre votre corps, sublimer votre silhouette et surtout vous épanouir ! Grâce à RNG et ces articles, je souhaite aborder avec vous des sujets bien précis et lancer le débat ! A vos commentaires !
http://www.boaimes.com

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :