Vous êtes ici
Accueil > Psycho > Développement personnel > Ma première étape vers l’amour de mon corps

Ma première étape vers l’amour de mon corps

Ma première étape vers l'amour de mon corps-une

Aujourd’hui est mon anniversaire.

Il fut un temps où je me donnais cette pression de maigrir pour cet événement.
Tous les regards sont sur moi et la peur de l’opinion des autres peut être envahissante.

Je faisais des régimes drastiques et des entraînements rigoureux pour m’assurer d’être top le jour venu!
J’avais envie lorsqu’on me regarde, que l’on voit une belle femme séduisante, ambitieuse et forte. Ce n’est pourtant pas ce que le miroir reflétait.

Pour moi, une belle femme devait être mince. Je me disais:

‘’Tu ne peux pas être ambitieuse et te laisser aller, encore moins être une femme forte.‘’

Ma première étape vers l'amour de mon corps-miroir

Cela m’a pris beaucoup de temps avant de réaliser qu’en fait, j’avais besoin de non seulement ajuster ma définition de beauté, mais aussi d’être en mesure de reconnaître mes qualités qui ne sont pas basées en fonction de mon poids.

Souvent on ressent le besoin d’être validé par les autres, mais la première validation doit venir de soi-même. Je sais, c’est plus facile à dire qu’à faire.

Dépendre de la validation des autres lorsqu’on ne s’aime pas, c’est comme essayer de remplir un verre d’eau sans fond. Peu importe le nombre de litre d’eau que tu verses, le verre ne se remplira jamais.

J’ai compris que la première étape pour être en mesure de réellement m’aimer est d’arrêter de tenter de changer mon apparence et d’ajuster ma vision de la beauté.

C’est ce que j’ai fait pour la première fois l’an dernier à mon anniversaire.

Je n’ai pas fait de régime ni d’exercice excessif. J’ai décidé d’accepter mon poids au présent. Cela ne veut pas dire que je ne voulais pas prendre soins de moi, mais simplement que je n’allais plus tenter de maigrir afin de plaire et d’être validée.

J’ai dû faire face à ma peur du jugement pour mieux vivre le moment présent.

Plusieurs d’entre vous peuvent se dire : ‘’Je veux maigrir pour moi, pas pour les autres!’’

C’est important de comprendre que lorsque nous sommes insécures, la façon dont nous nous percevons est teintée par l’opinion des autres.
Il est donc facile de se voiler les yeux et de se convaincre que l’on veut maigrir pour soi!

Ne tombez pas dans ce piège!

D’un autre côté, d’autres femmes veulent maigrir pour leur santé.

Je dis que peu importe votre état de santé, il est important de commencer par vous accueillir avec bienveillance pour être en mesure de faire des actions saines avec amour et non par dédain de votre corps.

Il faut aussi être consciente de l’importance que l’on accorde aux opinions des autres pour mieux travailler à s’en détacher.

Dans le cas contraire, vous l’avez surement remarquez, vous aurez énormément de difficulté à aimer votre corps qui change constamment et vous tomberez dans un cercle vicieux de fluctuation de poids en partie causée par les diètes.

Tout commence par une décision, qui est très difficile, j’en conviens, car les déclencheurs sont nombreux.

Que ce soit la comparaison, les commentaires négatifs de certains, nos limites etc.

La volonté de vous aimer comme vous êtes sera testée.

Je vous encourage à prendre cette décision et d’y rester fidèle car malgré les péripéties, cette décision changera votre vie pour le mieux!

Ma première étape vers l'amour de mon corps-birthday-cake

Facebook: daphnee chery tra

Instagram : daphnee_chery

Retrouvez ici ma présentation:

Daphné
Daphné
Bonjour, je m’appelle Daphnée Chery, thérapeute en relation d’aide. Je me spécialise dans l’accompagnement des femmes dans leur parcours vers l’amour de leur corps pour vaincre leurs insécurités et gagner en liberté d’être. J’ai 30 ans et j’ai moi-même souffert d’un grand manque d’estime de soi la plus grande partie de ma vie. Je mettais toute ma valeur sur mon apparence au point où l’approbation de celle-ci était une preuve d’amour à mes yeux. ‘’Contrôler mon corps pour mieux être aimer’’, était ma devise inconsciente. Le travail sur soi est difficile et sans fin, l’envie d’abandonner et de retourner dans une certaine zone de confort, refont surface parce que tenter de se conformer aux standards de beauté de la société, est moins confrontant que de sortir du lot et d’oser aimer sa différence, malgré les opinions contraires aux nôtres. Je peux dire aujourd’hui que j’ai un amour profond pour mon corps grâce à mon choix de travailler sur moi. Malgré les hauts et les bas, je ne regrette rien car la liberté n’a pas de prix!

One thought on “Ma première étape vers l’amour de mon corps

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top
%d blogueurs aiment cette page :