Vous êtes ici
Accueil > Mode & Beauté > Actualités > Les stars black-listées pour leurs formes

Les stars black-listées pour leurs formes

Les stars black-listées pour leurs formes

Il n’y a pas que les filles ordinaires qui peinent parfois à trouver des vêtements à leur taille.

Les stars peuvent être confrontées à l’incompréhension des marques.

Certaines d’entre elles nous ont montré comment faire face aux critiques et être victorieuse.

1/  Beyoncé, du rejet à la consécration

 Beyoncé

A ses débuts, les marques haut de gamme ne voulaient pas habiller « les filles de couleur, pulpeuses et campagnardes ».

C’est donc sa mère qui a cousu elle-même tous les costumes des Destiny’s child, ce qui a lui permis de gagner ses jalons de styliste et d’être reconnue pour son travail.

Beyoncé en a fait un étendard, lors de la remise d’un prix par le Conseil des Créateurs Américains pour son travail sur la marque Ivy Park.

Elle a ainsi dit : «Nous avons la possibilité de contribuer à une société où toutes les filles peuvent regarder un panneau d’affichage ou une couverture de magazine et voir leur propre reflet».

2/ La revanche d’Ashley Graham

Ashley Graham

Lors de sa première couverture pour le magazine Vogue Grande Bretagne, tout ne s’est pas bien passé pour Ashley Graham.

En effet, de nombreux créateurs ne voulaient pas habiller une femme qui n’était pas un mannequin standard. Ils ont donc refusé de prêter à Vogue les vêtements nécessaires pour la séance-photo.

Mais c’était sans compter le soutien de la rédac’ chef du mensuel, Alexandra Shulman qui s’est battue et a pu faire une superbe couverture.

C’est grâce à cet appui qu’Ashley Graham a pu prendre sa revanche sur des critiques alors que  qu’on lui avait dit pendant des années qu’elle ne serait « qu’un mannequin de catalogue, jamais une fille de couverture ».

 

 

 

3 /Octavia Spencer, une amitié styliséeOctavia Spencer

Oscarisée pour son superbe second rôle dans La couleur des sentiments, l’actrice Octavia Spencer a vécu elle aussi des moments difficiles.

En 2012, elle se plaignait notamment qu’aucune marque ne voulait l’habiller, la mettant en difficulté une semaine avant la remise des Golden Globes.

Heureusement, l’histoire s’est bien conclue pour elle et Tadashi Shoji, un créateur admirable, lui a tendu la main. Depuis, ils sont devenus amis.

Et malgré les sollicitations d’autres marques, elle reste fidèle à celui qui l’a aidée et ne porte que ses créations.  

 

4/ De la déception à la création : Mélissa Mc Carthy Mélissa Mc Carthy 

Le cas d’Olivia Spencer n’est pas malheureusement pas isolé à Hollywood.

Une année, Mélissa Mc Carthy avait ainsi confié au magazine féminin Redbook qu’elle ne trouvait personne pour l’habiller pour les Oscar.

Elle avait ainsi demandé à cinq ou six créateurs qu’elle admirait de lui trouver une tenue mais personne ne voulait lui en fournir.

Certaines auraient pu renoncer, mais pas Mélissa. Elle n’a pas trouvé l’amitié comme Olivia mais a fondé sa société.

Elle a créé sa propre marque de vêtements grande taille et est devenue indépendante !

 

La morale de ces histoires :  c’est que peu importe les rejets auxquels nous faisons toutes face, il ne faut jamais désespérer. Pour chaque problème, il y a une solution !

Cara
Salutations à tous ! On m’a baptisée sous le nom très commun de Marie, mais j’ai vite adopté le nom de Cara. Afin de me déguiser mais aussi parce qu’il reflétait davantage mon tempérament méridional. Professeur de Lettres, passionnée par les voyages, je fais partie d’un blog de critiques de cinéma. J’aime passionnément la mode, car elle me permet d’être un caméléon qui se transforme au fil de ses humeurs. Pour vous, j’écrirai sur les sujets qui me tiennent à cœur, qu’ils soient coup de gueule ou coup de cœur. Au plaisir d’être lue et parcourue par vos yeux chers lectrices et lecteurs de Ronde et Glamour.
http://www.ecrandarret.com/

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :