Vous êtes ici
Accueil > Psycho > Entrepreneuriat > La discrimination à l’embauche

La discrimination à l’embauche

La discrimination à l’embauche

Les rondeurs sont-elles un obstacle sur le marché du travail ?

La discrimination à l’embauche
Source : http://otlmedia.co.za/

Vous êtes-vous déjà retrouvée devant un verre de vin entre copines et avez-vous déjà entendu l’une d’entre elles évoquer une discrimination à l’embauche liée au physique ?
C’est ce qui m’est arrivé hier, et je voulais évoquer ce sujet avec vous.

« Dans mon entreprise, j’ai eu la surprise de constater que les critères lors des entretiens avaient changé. Tous les candidats en surpoids éprouvent des difficultés à être recrutés ou ne sont pas gardés très longtemps dans notre boîte. »

Une autre amie, qui a mené des études dans le domaine de l’esthétique m’a fait part de son expérience également :
« A l’école, les filles jugées trop rondes étaient malmenées par certains professeurs. Nous avions un dress-code et on nous demandait de perdre du poids, parce que l’image que l’on renvoyait n’était pas bonne pour le client, pas assez professionnelle. »

Vaste sujet. On pourrait tout à fait dire qu’il s’agit d’une constatation, d’une opinion personnelle, presque un lieu commun si ce sujet n’était pas aussi brûlant.

Voilà ce que j’ai appris au cours de mes recherches :

Depuis déjà quinze ans, discriminer un candidat à l’emploi pour des raisons liées à son physique est une pratique illégale. Mais malgré la législation, la situation n’évolue pas, et surtout pour les femmes.

On a tous vécu à un moment ou l’autre une forme de discrimination, que ce soit du fait de notre sexe, de notre corpulence ou même de notre situation familiale. (Pour rappel, les femmes mères de jeunes enfants sont comparativement moins recrutées que des femmes sans enfants).

En début d’année, cette constatation a même fait l’objet d’un sondage très sérieux, et de plusieurs livres ainsi que d’une campagne de testing amorcée par Emmanuel Macron avant qu’il ne quitte le gouvernement.
Selon les résultats obtenus, 8% des chômeurs déclarent avoir été discriminés à l’embauche du fait de leur apparence physique, tout âge confondu.

Mais il y a un aspect très cité parmi les facteurs physiques entraînant un refus de la candidature du chômeur à l’emploi : l’obésité, et plus généralement un poids excessif et visible.

En effet, la question du poids semble intéresser particulièrement les recruteurs puisque, selon l’étude, 33% des chômeurs concernés par l’obésité disent «avoir déjà été confrontés à des questionnements en lien avec leur corpulence».
Et parmi les personnes souffrant d’obésité, 20% s’estiment même avoir été clairement discriminés.

Dans ce panel de sondés, les femmes semblent souffrir davantage que les hommes : une sur trois prétend être écartée de l’emploi pour cause de forte surcharge pondérale. Les femmes obèses déclarent huit fois plus que la normale être discriminées pour leur physique.

Ce qui est le plus effrayant, c’est que cette étude a été menée il y a quelques mois et qu’aucune campagne, ou mesure n’a été lancée pour contrer cette tendance dans le marché du travail.

A nouveau, il faut lutter contre les clichés et les attendus.

En conclusion, et c’est vraiment personnel, je finis par me dire qu’être rond devient un combat égal à celui vécu par d’autres minorités. On retrouve des schémas récurrents : jugement sur le physique, façon d’aborder une relation amoureuse en lien avec le cercle amical et familial et difficultés pour certains à s’insérer dans le marché du travail.

En 2016, le combat des ronds et rondes n’est plus laissé de côté, mais va devoir s’intensifier pour changer les mentalités.

Et vous, avez-vous déjà vécu une discrimination à l’embauche du fait de vos rondeurs ?

Voici également un lien vers un super documentaire, avec un passage sur les femmes rondes à partir de 55 min:

https://www.youtube.com/watch?v=rtYqctOhmQM

 

Cara
Salutations à tous ! On m’a baptisée sous le nom très commun de Marie, mais j’ai vite adopté le nom de Cara. Afin de me déguiser mais aussi parce qu’il reflétait davantage mon tempérament méridional. Professeur de Lettres, passionnée par les voyages, je fais partie d’un blog de critiques de cinéma. J’aime passionnément la mode, car elle me permet d’être un caméléon qui se transforme au fil de ses humeurs. Pour vous, j’écrirai sur les sujets qui me tiennent à cœur, qu’ils soient coup de gueule ou coup de cœur. Au plaisir d’être lue et parcourue par vos yeux chers lectrices et lecteurs de Ronde et Glamour.
http://www.ecrandarret.com/

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :