Vous êtes ici
Accueil > Culture & Loisirs > Interview : Tania DUTEL, humoriste.

Interview : Tania DUTEL, humoriste.

Tania Dutel est une jeune femme qui a pris sa place dans un milieu dominé par des hommes, le stand up. Catégorisée « humoriste féministe », elle ne s’excuse pas d’être là, elle est là, à l’aise sur la scène, à l’aise avec son public qu’elle pend à parti pendant le spectacle.

Tania monte sur scène tous les mercredis soirs dans un stand up punchy et féministe, à la Nouvelle Seine.

Extrait vidéo spectacle :

Tania nous a accordé une interview.

R&G : Quelles sont les femmes, connues ou inconnues, qui t’inspirent ?

Tania : Dans le métier, Sarah Silvermann (humoriste et actrice américaine) et Blanche Gardin (humoriste, comédienne et scénariste française). Sinon, je viens de lire et je recommande « Les gros mots, abécédaire joyeusement moderne du féminisme » de Clarence Edgar-Rosa, un bijou !

R&G : Ton public est principalement féminin. Comment amener davantage d’hommes ?

Tania : Quand je joue en première partie de Vérino, le public est assez varié. Mais en effet, quand je joue mon spectacle, il y a une majorité de femmes, même si je vois que ça change progressivement. Je suis catégorisée « féministe », ça peut effrayer certaines personnes… alors qu’être féministe ce n’est pas prôner la suprématie des femmes sur les hommes mais l’égalité. Ensuite, il faut savoir qu’en France, ce sont les femmes qui achètent les places de théâtre. Il faut donc les encourager à inviter leurs amis à venir voir mon spectacle !

R&G : Que voudrais-tu que les gens retiennent de ton spectacle ?

Tania : Une vision. Que le féminisme c’est important.

R&G : Tu as 28 ans, tu as commencé la scène à 19 ans. Tu te vois où à 40 ans ?

Tania : Toujours sur scène ! A faire du stand up. Et des chroniques radio.

R&G : Tu abordes des sujets assez crûment dans ton spectacle : la masturbation, le frottis, le jet urinaire, l’épilation du sillon inter-fessier etc… Tes parents ont-ils vu le spectacle ?

Tania : Pas encore ! Et honnêtement, je ne suis pas pressée ! Mais pas parce que je parle de ça, c’est cash mais pas forcément intime. Je me dévoile plus sur certains aspects de ma vie sentimentale, mes déconvenues avec les hommes, et ça, c’est plus impudique que parler d’éjaculation.

R&G : Tu parles dans le sketch d’ouverture et de façon générale, tout au long du spectacle, de ton corps, de ton poids et parfois de façon assez dure. Quel est ton rapport à ton corps ?

Tania : Mon rapport à mon corps est compliqué. Je suis une ancienne ronde et même si j’ai perdu pas mal de poids, je continue à me bagarrer avec mon image. Pour les minces, je reste une grosse. Pour les rondes, je suis mince. C’est compliqué !

C’est parce que j’ai souffert de moqueries que j’ai commencé à plaisanter sur ce sujet, pour prendre les devants, comme un mécanisme d’auto-défense. Par la suite, avec les vidéos « Arrêtez tout », j’ai voulu montrer la tyrannie des injonctions faites aux femmes dans les magazines. Dans mon spectacle, j’explique que quand on est gros, on n’a pas envie de se faire ennuyer. Je trouve important d’essayer de faire rire de sujets graves, comme la grossophobie.

 Vidéo « Arrêtez tout » de Tania Dutel

 

R&G : Est-ce que tu connais les autres humoristes français ? Est-ce que tu vois leurs spectacles ? Peux-tu nous donner tes recommandations ?

Tania : Vu que je joue tous les soirs, je ne vais pas souvent voir les autres sur scène. Par contre, je les rencontre pas mal car on partage des scènes ouvertes, on se croise.

Je vous recommande d’aller voir Vérino, Blanche Gardin, Swann Perissé, Marina Rollman et Fadily Camara.

 R&G : Quelle est ton actualité ?

Tania : Je joue tous les soirs, le mercredi à la Nouvelle Seine, les autres soirs en première partie, notamment de Vérino. Mon spectacle évolue tout le temps. Depuis 2 ans, il s’est beaucoup transformé. J’aime rebondir sur l’actualité donc j’écris constamment. Pour le moment, les vidéos « Arrêtez tout » sont à l’arrêt mais j’envisage de les reprendre parce qu’avec l’été, on va avoir droit aux injonctions du type :« préparez votre corps pour la plage » ! Le spectacle devrait également partir en tournée.

 

Tania DUTEL

Tous les mercredis soirs à 20h à la Nouvelle Seine

Jusqu’au 25 avril 2018.

Indiana
Indiana
Indiana Sendyk est une grande voyageuse qui a choisi de poser ses valises à Paris il y a 10 ans. Un peu ici et un peu ailleurs, son engagement pour les droits de l’Homme l’a emmenée aux quatre coins du monde du Kosovo au Nicaragua, d’Afghanistan au Burkina Faso en passant par le Timor-oriental. Dans son premier livre « Hôtel Méguétan », publié aux Editions La Découvrance, elle livre avec beaucoup d’humour un portrait mordant de son expérience au Mali en 2013 et des personnages truculents qu’elle rencontre lors de ses missions humanitaires. Quand Indiana est à Paris, capitale qu’elle aime passionnément, elle teste pour vous les nouveaux resto, bars, brunch et salons de thés. Elle va au cinéma, au théâtre et voir des expo.
http://bit.ly/2ky6CGP

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :