Vous êtes ici
Accueil > Actualités > INTERVIEW DE DAPHNÉE, THÉRAPEUTE EN RELATION D’AIDE

INTERVIEW DE DAPHNÉE, THÉRAPEUTE EN RELATION D’AIDE

DAPHNÉE-THÉRAPEUTE-EN-RELATION-D’AIDE

Nous sommes ravies de vous présenter Daphnée qui rejoint Ronde et Glamour.

Daphnée est thérapeute en relation d’aide. Elle accompagne des femmes dans leur parcours vers l’amour de leur corps pour vaincre leurs insécurités et gagner en liberté d’être. 

Je lui laisse la parole. Elle vous dit tout.

Bonjour Daphnée, peux-tu te présenter à nos lecteurs en quelques mots ?

Bonjour, Je suis thérapeute en relation d’aide. Je me spécialise dans l’accompagnement des femmes désirant aimer leur corps et vaincre leurs insécurités. Car c’est une problématique énorme de nos jours.

Je suis passionnée par le développement personnel.

Apprendre à se connaître et se responsabiliser de nos actions ainsi que de nos émotions, nous rendent plus fort et en contrôle de notre vie!

DAPHNÉE THÉRAPEUTE EN RELATION D’AIDE
Peux-tu expliquer en quoi consiste ton métier ?

J’accompagne les femmes ayant de la difficulté à accepter leur rondeurs à l’aide de la thérapie. C’est-à-dire que lors des séances, les femmes parlent de leur difficultés. Et je les aide à prendre conscience de leur besoins fondamentaux. Ainsi que de leur fonctionnement qui les garde dans un état de mal être.

Je leur montre de façon précise à quoi elles doivent porter attention pour les prochaines séances.

Pourquoi as-tu choisi cette voie ?

J’ai choisi cette voie parce que j’ai passé 90% de ma vie à renier mon corps, à vouloir réduire son espace pour avoir le droit de m’exprimer, d’être aimer, de manger ce que je veux au restaurant, de m’habiller comme je veux, de voyager et d’avoir le sentiment d’être inclue dans une société grossophobe.

J’emploie ce mot car partout où nous regardons, nous pouvons remarquer que la minceur est privilégiée. Nous le voyons à la télévision, dans les magazines, dans les magasins de vêtements. Et même dans le domaine de la santé, où plusieurs personnes rondes se sont plaintes de ne pas avoir eu droit à un examen médical adéquat. Puisqu’au simple coup d’oeil du médecin, la perte de poids semblait être la solution à leur problème.

Ayant grandi dans la culture de la diète, il est normal de succomber à cette pression de perdre du poids pour être heureux.

Cette mentalité est pratiquée par la majorité de notre entourage. C’est-à-dire nos parents, nos amis, nos professeurs, les entraîneurs à la gym, les médecins et j’en passe.

Je n’ai rien contre les bonnes habitudes, aux contraire je suis pour la bonne nutrition et l’exercice physique.

Par contre, je ne crois pas qu’il y aie qu’un seul type de corps qui représente la santé.

De plus, même si une personne n’est pas en bonne santé, elle a tout de même droit au respect et à l’amour.

Il y a eu un moment où je me suis sentie seule et incomprise. Parce que vouloir aimer son corps avec un poids au dessus de ce qui est convoité, est considéré comme anormal.

J’ai tout de même décidée ne plus me battre contre moi-même, contre ce qui est et de travailler ma mentalité.

Et j’ai trouvé une liberté que je n’ai jamais ressentie lorsque j’étais mince. Parce que ma mentalité d’avant était autodestructrice.

C’est cette liberté qui m’a donné envie d’aider le plus de femmes possible à être libre d’aimer leur corps tel quel.

Beaucoup de nos lectrices ont du mal avec leur image, que peux-tu leur conseiller ?

Ce que je conseille au lectrices, ce qui n’est pas évident, c’est de cesser la comparaison. Car cela nous dérobe de notre valeur, c’est une forme de déni de notre âme.

Pour être en mesure de le faire, il est primordial de commencer à valoriser vos différences, vos qualités et même vos défauts.

Souvent, nous avons honte de nos défauts et de nos différences parce que nous avons peur du jugement, peur de ne pas être acceptée.

Comprenez que vous pouvez seulement avoir honte de ce que vous n’acceptez pas.

Je parie que si vous êtes jugée dans un accomplissement dont vous êtes très fière, vous serez peut-être déçue ou blessée du jugement reçu, dépendamment de la relation que vous entretenez avec la personne jugeante. Mais vous n’aurez pas honte de ce que vous avez accomplie. Simplement parce que vous avez travaillé fort, accepté et aimé votre projet.

Le même raisonnement s’applique avec notre corps, apprenez à le respecter, l’accepter et l’amour viendra!

Il existe de nombreuses méthodes pour aider les personnes à avoir une meilleure estime de soi. Quelle est ton approche ? Qu’est-ce que tu apportes de particulier à celles et ceux qui font appel à toi ?

J’utilise l’approche non directive créatrice en thérapie fondée par Colette Portelance. Celle-ci favorise le développement de l’amour de soi et la confiance en soi.

Elle permet aussi le développement de la créativité, de l’autonomie; la responsabilité et la liberté d’être.

Ce qui est différent avec cette approche, c’est qu’elle se concentre sur le processus relationnel du moment présent. Ce qui est extrêmement aidant pour prendre conscience de nos émotions et fonctionnements.

L’ANDC (approche non directive créatrice) est aussi une approche affective relationnelle. Ce qui est efficace puisque la cliente qui a de la difficulté à aimer son corps, a été blessée par des gens de son environnement, que ce soit intentionnel ou pas.

C’est donc en relation que celle-ci sera en mesure d’apprendre à reprendre le contrôle sur sa vie relationnelle.

J’interviens avec compassion car je comprends très bien le sentiment de mal être qui peut envahir une vie. Je respecte le rythme de chacun.

Comment travailles-tu avec tes client (e) s ?

Pour un travail simple, j’offre des séances d’une heure face à face dans mon bureau, à Montréal, Canada.

Et pour celles qui habitent plus loin ou qui sont simplement trop occupées pour se déplacer, j’offre des séances d’une heure par skype ou zoom.

Ensuite, pour un travail plus complet, j’ai créé un cours en ligne qui s’intitule Belle & Curvy . Il permet aux femmes de mettre en pratique les différents exercices offerts dans le cours, en plus d’accompagnement hebdomadaire inclus dans le programme.

Ceci est la méthode la plus convoitée parce qu’on y trouve des plans d’actions, des vidéos et des exercices précis, pour voir un changement intérieur plus rapide et efficace.

Pourquoi as-tu décidé de rejoindre l’équipe des rédactrices de Ronde et Glamour. De quoi vont parler tes articles ?

Parce j’adore la mission de Ronde & Glamour. Il existe peu de magazines qui mettent de l’avant les femmes rondes. Et puisque ma mission est d’aider le plus de femmes possibles, une collaboration me semblait tout naturel!

J’ai l’intention d’écrire des articles sur les façons de gagner confiance en soi, sur les éléments qui rendent l’acceptation difficile et aussi sur mes expériences de vie qui pourraient résonner avec plusieurs lectrices!

Vous pouvez aussi me suivre sur instagram : @daphnee_chery, où je publie régulièrement des conseils sur les différentes façons d’aimer son corps.

DAPHNÉE THÉRAPEUTE EN RELATION D’AIDE

Avatar
Nicole
Bonjour à tous, je suis Nicole, cette personne un peu folle qui un jour a décidé de créer Ronde et Glamour afin de changer l'opinion publique mais aussi notre propre opinion sur les femmes rondes. Loin des clichés peu flatteurs, la femme ronde est une femme combative, déterminée, pleine de ressources et surtout une belle femme. A travers nos écrits et nos publications, nous essayons de changer l'image peu flatteuse que la femme ronde a en France.
http://rg-academy.fr/nicole-zoa/

One thought on “INTERVIEW DE DAPHNÉE, THÉRAPEUTE EN RELATION D’AIDE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top
%d blogueurs aiment cette page :