Vous êtes ici
Accueil > Mode & Beauté > Actualités > ELEGANCE ET INNOVATION POUR NOS COURBES : Interview de Ouafah Sniky, créatrice de la marque SNi!KY Paris.

ELEGANCE ET INNOVATION POUR NOS COURBES : Interview de Ouafah Sniky, créatrice de la marque SNi!KY Paris.

Interview de Ouafah Sniky, créatrice de la marque SNi!KY Paris. image 2

Cara : De quand date la marque et d’où vient son nom ?

Ouafah : Elle a été immatriculée en Décembre 2016. Le nom de la marque s’inspire directement de mon nom de famille. En même temps, je voulais qu’elle représente mon objectif. J’ai donc joué sur cet effet : SNi!KY est l’inverse de Skinny. J’ai mis un des « i » à l’envers, pour créer un effet miroir, pour aussi jouer avec le mot.Interview de Ouafah Sniky, créatrice de la marque SNi!KY Paris. image 1

C : Comment pourriez-vous définir votre parcours ? 

O : A la base, j’étais dans les achats et le commerce. J’ai principalement travaillé dans le textile et la cosmétique. Je n’étais pas prédestinée à créer une collection mais c’est parti d’un besoin car je n’avais pas forcément trouvé des choses qui me concernaient sur le marché. A chaque fois que je voulais acheter des vêtements, je me disais : « J’attends de maigrir pour trouver ce qui va m’aller. » Mais je ne maigrissais jamais. Alors j’ai décidé de me faire plaisir et de créer des vêtements adaptables que je pourrais mettre si je perdais une taille ou si j’en gagnais une.  L’idée qui est restée était d’être toujours à l’aise dans ce que l’on porte.

 

C : Comment définiriez-vous le style de la marque ?

O : C’est avant tout un vêtement dans lequel on est à l’aise, confortable. Je joue sur la fluidité du tissu, sur des fonds de robe interchangeables. J’aime utiliser la transparence au niveau des tissus, avec de la dentelle. L’idée est que la femme puisse avoir un vêtement qui soit du 2 en 1 voire plus : rentabiliser son vêtement qu’elle pourra porter de différentes manières.

C : Cette marque est donc innovante ?

O : Oui, car j’utilise une technique qui permet de cintrer le vêtement de l’intérieur. Cela permet de l’ajuster selon le corps de la femme. Si elle veut mettre en valeur ses courbes, elle peut le faire. Si elle souhaite plus d’ampleur, elle ne le cintre pas. C’est le vêtement qui va s’adapter au corps de la femme et pas l’inverse. Cette initiative a été remarquée à la Pulp Fashion Week de 2016 durant laquelle j’ai reçu le titre de « la jeune créatrice de l’année 2016 ». En 2017, j’ai obtenu également le prix « Coup de cœur du jury » lors du concours « Révélateur de talents » via Créo.

 Interview de Ouafah Sniky, créatrice de la marque SNi!KY Paris. image 2 Interview de Ouafah Sniky, créatrice de la marque SNi!KY Paris. image 3

C : Qu’est-ce qui vous inspire pour créer vos tenues et pour la nouvelle collection en particulier ?

O : Tout d’abord, c’est la femme dans toute sa splendeur, quelle que soit sa morphologie. Le but, c’est que je puisse trouver un vêtement qui convienne à toutes les tailles. Je m’inspire beaucoup de tout ce qui est voilage, drapé, époque gréco-romaine. Une période où les femmes rondes étaient célébrées pour leurs formes. Je m’inspire aussi de mes voyages, de mes lectures.

Pour la nouvelle collection, j’ai voulu travailler sur l’idée de la femme-caméléon avec un vêtement qui se transforme selon le fond de robe. Qu’il soit rose-fushia la journée ou rouge vermeil en soirée. L’idée était que la femme moderne et dynamique, au travail ou à la maison, puisse adopter un côté chic et casual. Permettre à la femme de se mettre plus en valeur, en dévoilant son corps sans que cela soit disgracieux.

Interview de Ouafah Sniky, créatrice de la marque SNi!KY Paris. image 4

C : Trouver des vêtements raffinés, c’est parfois difficile quand on est ronde ?

O : Oui, et encore plus en province. Les femmes ne trouvent pas forcément chaussure à leur pied. Etant originaire de Bordeaux, on me parle souvent de cette envie. Mon objectif, c’est de proposer à la femme de tous les jours de trouver des vêtements via des boutiques éphémères ou des rencontres en direct. Je compte initier ces rencontres d’abord sur Paris, puis sur Bordeaux avant d’aller dans d’autres régions. Je me déplacerai physiquement, à proximité des femmes.

C : Vous proposez donc d’aller à la rencontre des femmes ?

O : Je voulais que tout ne se fasse pas uniquement via mon site internet. Ce que je veux, c’est conseiller, épauler la femme, lui donner des conseils morphologiques. Lui apporter ce qu’elle ne trouverait pas forcément en magasin.

C : On trouve peu de boutiques éphémères dans les petites villes de Province. Pourriez-vous nous expliquer à nouveau le concept ?

O : Une boutique éphémère permet d’aller dans un lieu durant une semaine par exemple. Je trouve un endroit physique où les femmes pourront venir pour discuter de la marque, essayer les vêtements, les fonds de robe, et avoir des conseils en image, maquillage. Conseiller la femme pour qu’elle ressorte en étant plus confiante. Je commencerai sur Paris dès le mois d’Avril pour faire découvrir ma nouvelle collection à Châtelet sur la place Sainte Opportune. De la même façon, je lancerai d’autres présentations mais là je vous laisse suivre notre actualité pour en savoir plus au fur et à mesure des annonces via Facebook ou instagram sur @sniikyparis.

Interview de Ouafah Sniky, créatrice de la marque SNi!KY Paris. image 5

C : Où vous situez-vous en terme de prix ?

O : Ce que je propose, c’est du moyen – haut de gamme. C’est par rapport à la qualité du produit, je ne veux pas qu’il soit utilisé d’une seule manière et chiffonné. Le principe, c’est qu’il puisse être conservé, d’où l’idée du 2 ou du 3 en 1. Le panier moyen est autour de 150 à 200 euros et un peu plus pour les robes de soirées. Avec ces fonds de robe interchangeables, cela permet d’avoir trois tenues au lieu d’une. Je travaille beaucoup avec des tissus nobles et de belles voir de très belles qualités. Je cherche toujours de nouvelles matières plus soyeuses, naturelles pour en faire bénéficier mes clientes actuelles et les futures. L’objectif étant de proposer à la femme ronde, à travers ma marque, quelque chose qu’elle ne trouverait pas ailleurs.

 

C : Merci beaucoup Ouafah. Je suis impatiente de découvrir les nouveaux modèles !

 

 

 

 

Cara
Salutations à tous ! On m’a baptisée sous le nom très commun de Marie, mais j’ai vite adopté le nom de Cara. Afin de me déguiser mais aussi parce qu’il reflétait davantage mon tempérament méridional. Professeur de Lettres, passionnée par les voyages, je fais partie d’un blog de critiques de cinéma. J’aime passionnément la mode, car elle me permet d’être un caméléon qui se transforme au fil de ses humeurs. Pour vous, j’écrirai sur les sujets qui me tiennent à cœur, qu’ils soient coup de gueule ou coup de cœur. Au plaisir d’être lue et parcourue par vos yeux chers lectrices et lecteurs de Ronde et Glamour.
http://www.ecrandarret.com/

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :