Vous êtes ici
Accueil > Bien-être > Alimentation : et si on arrêtait de culpabiliser ?

Alimentation : et si on arrêtait de culpabiliser ?

Alimentation : et si on arrêtait de culpabiliser ?
source : pixabay

La télévision, les magazines, les pubs à la radio, les réseaux sociaux… les médias en général prônent le culte de la minceur, de l’alimentation saine et du corps parfait.

Manger sain, ne pas manger de sucre, de sel, de gras, de viande, de produits non bio… faire du sport, encore et toujours plus… être toujours mieux et toujours plus fort…

STOP !

Comment ne pas être frustrée et déboussolée avec tous ces interdits alimentaires ?

Comment ne pas se sentir flemmarde face à toutes ces filles qui trouvent le temps et l’énergie de faire deux heures de sport par jour en plus de leur travail ?

Premier point, dites-vous que ce que vous voyez n’est pas forcément la réalité.

Retouches, mensonges, jeux de lumières… Certaines nous font voir que ce qu’elles veulent bien vous montrer.

Deuxième point, arrêtez de culpabiliser si vous avez trop mangé.

Culpabiliser = perte du plaisir que l’on a eu pendant le repas = baisse de l’estime de soi = envie de manger pour se réconforter = manger = culpabiliser….

Donc on arrête ce cercle vicieux !

Par contre, je ne dis pas qu’il faut manger tout et n’importe quoi, car seule une alimentation équilibrée et variée vous permettra d’être en bonne santé.

Mais avant de vouloir équilibrer votre alimentation, il faut déjà apprendre à avoir un bon comportement alimentaire.

Alimentation
source : pixabay

Voici 5 étapes pour y parvenir :

  1. Mangez ce qui vous fait envieSinon voilà ce qu’il se passe : vous mangez un yaourt alors que vous aviez envie de chocolat ; comme vous n’êtes pas satisfaite, vous mangez 4 yaourts (c’est 0%, ce n’est pas beaucoup de calories…) puis vous finissez par « craquer » et par manger une tablette de chocolat entière alors qu’à la base un carré aurait suffit.
  2. Mangez lorsque vous avez faimApprenez à faire la différence entre la faim et l’envie de manger. Si vous voulez être sûre d’avoir faim, ne mangez pas le matin (faîtes ça un weekend) et attendez au moins 4h (ou quand vous êtes sûres d’avoir faim) pour manger. Lorsque vous vous rendrez compte que vous n’avez pas faim mais envie de manger pour décompresser ou par ennui, remplacez la nourriture par un autre réconfort : lecture, sport, ballade, appeler quelqu’un, prendre un bain, jardiner, faire du ménage…
  3. Commencez toujours par vous servir de petites quantités (quitte à vous resservir ensuite).
  4. Mangez lentement (repas en 20 minutes au minimum), pour laisser le temps à votre corps de vous envoyer le signal de satiété (j’expliquerai ce que c’est dans un prochain article).
  5. Mangez en pleine conscience, sans télévision, sans téléphone, sans livre ou journal. Sinon c’est l’effet paquet de chips comme j’aime l’appeler ! Vous arrivez à la fin du paquet sans vous en rendre compte. Vous avez donc envie d’en prendre un deuxième pour avoir le plaisir que vous avez loupé en regardant la télé.

Voilà 5 conseils qui vous permettront d’être en meilleure forme et de mincir si vous le souhaitez.

Vos habitudes ne changeront pas du jour au lendemain, soyez indulgentes avec vous-même.

Apprenez petit à petit à vous écouter, à écouter votre corps, votre faim, votre satiété, vos envies.

Et petit à petit vous mangerez varié et équilibré, sans y prêter attention.

Alice
Alice
Bonjour, je suis Alice, diététicienne nutritionniste et coach en développement personnel. Gourmande et généreuse, je n’ai qu’une seule idée en tête : vous sortir du cercle infernal des régimes et vous apprendre à vous faire plaisir sans culpabiliser ! Au placard les idées reçues et les tabous alimentaires ! Je suis toujours à la recherche de nouvelles infos ou exercices pour vous en apprendre toujours plus sans vous prendre la tête. Pour une vie sans COMPLEXE !
http://maliceetdietetique.com/index.php/contact/

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :