Vous êtes ici
Accueil > Mode & Beauté > Actualités > A la découverte de Wallace, photographe et homme rond.

A la découverte de Wallace, photographe et homme rond.

A la découverte de Wallace, photographe et homme rond.

Je vous trace le portrait de Wallace Pixmaker. C’est un photographe avec qui nous, Ronde et Glamour, avons déjà travaillé à plusieurs reprises.

Wallace a l’art de sublimer en toute simplicité les femmes et surtout la femme ronde.

C’est lui qui a fait les photos du projet « Body Et Résilles Sur Le Pont Alexandre III » devenu depuis « Shoot&Curves ». On vous a parlé il y a quelques temps. Vous pouvez le relire ici.

Credit : Wallace Pixmaker

Nous avons décidé de lui donner la parole cette semaine « spécial homme ».

Tigrid : Comment es-tu arrivé à faire à la photo ? Quel a été le déclic ?

Wallace : C’est venu de mon père qui faisait beaucoup de photos quand j’étais petit. J’ai découvert ses photos plus grand et elles m’ont énormément touché. J’ai alors acheté un appareil et j’ai commencé à photographier. Un jour, suite à un choc avec un tourniquet dans le métro, j’ai cassé mon appareil et j’ai alors tout arrêté.

Quelques temps après, suite à un licenciement, j’ai recommencé. Je ne sentais pas bien et la photographie est revenue dans ma vie comme une thérapie.
J’en faisais tout le temps, je les postais sur Facebook à l’époque.

Petit à petit, je voyais qu’il y avait de plus en plus de gens qui aimaient mes photos. Ils m’ont encouragé à continuer et à me lancer de manière pro dans ce milieu.

T : Que cherches tu à montrer avec tes photos ?

W : Ça dépend. Il y a des photos, c’est ma vision des choses, mon point de vue. Ça peut être quelque chose d’anodin, montrer la pertinence du cliché. Ça peut être aussi une recherche d’esthétique. Quand je fais des photos de personnes, je cherche de trouver la beauté qu’il y a en eux.

Pour la femme ronde , c’est plus complexe. Elle cherche à surmonter ses complexes avec la photo. C’est souvent thérapeutique.

T : Quel est ton regard de photographe par rapport à ces femmes, justement ? Et sur un sujet « lambda » ?

W : En règle général, je cherche à dégager ce que je trouve beau. Chez la femme ronde,c’est différent.
C’est plus un travail d’acceptation, avec une préparation au shooting.
Il faut qu’elle se sente valorisée et rassurée au shooting pour en pouvoir en tirer le meilleur durant la séance.
Quand une femme n’est pas à l’aise, on le voit tout de suite. Et ça ne donne pas de bons résultats.

T : Je rebondis là dessus. Comment fais tu pour mettre à l’aise ton sujet devant l’objectif ?

W :Je suis plutôt jovial et dans une certaine séduction. Il faut que le modèle ressente qu’elle est attirante. Ca lui permet de mieux se libérer sur les photos.

En ce moment, comme je travaille avec des groupes de femmes, cela porte à confusion.
On a tendance à croire que je les « drague » toutes (rires). Alors que je ne fais que les complimenter pour qu’elles soient à l’aise devant l’objectif.
C’est juste une question de « mood » pour que tout le monde se sente bien, surtout pour les shooting en tête à tête.
J’aime photographier les femmes et les femmes rondes et je pense que cela se ressent sur mes photos.

T : Selon toi, une femme ronde a t-elle plus de difficultés qu’une fille plus mince ?

W : Non , pas du tout. Cela dépend plus de la personnalité de la femme. Rien à voir avec la silhouette.

T : Ton dernier projet de shooting a été le « Shoot&Curves »,un shooting de groupe. Tu dis aimer photographier la femme ronde. Te-définis-tu comme un photographe « spéciale ronde » ?

W : Pas du tout. Je me considère comme quelqu’un d’assez éclectique. Je m’adapte à la demande de la clientèle.Je suis ouvert. Pour « Shoot&Curves » , le challenge m’a plu.

T : Quel regard poses-tu sur les femmes rondes en général, et plus particulièrement dans la mode ?

W : Les femmes rondes, je les aime.

Dans la mode, je trouve que c’est bien de mettre l’accent sur cette catégorie de personnes. Les gens ont tendance à oublier que le standard actuel est plus dans les rondeurs que dans la minceur que l’on veut nous vendre.

T : Que penses-tu du monde de la grande taille à l’heure actuelle ?

W : Il y a une dichotomie entre ce que l’on nous vend dans les magasins et la réalité. Les femmes ont encore du mal à trouver des vêtements à leur taille. Et ça me parle aussi. Je suis un homme dodu. Je connais ces difficultés.

T : On vit dans un monde de « paraître ». Souvent quand on parle photo, on entend aussi le mot « retouche ». Alors que toi, tes photos n’ont pas l’air trop retouchées. Pourquoi ? Est-ce un choix ?

W : Oui c’est un choix ! Un choix délibéré. Ça m’est déjà arrivé que l’on me demande de retoucher des photos. Ce à quoi je répond que ce n’est pas mon délire et je préfère faire de photos naturelles plutôt que retoucher des bourrelets, un grain de peau, gommer des défauts…

C’est un choix. Certains aiment, d’autres pas mais c’est le mien !

T : Tu l’as dit toi même tu es un homme dodu. Quel rapport entretiens-tu avec ton corps ?

W : J’ai toujours été dodu, depuis petit. C’est quelque chose que j’aurais voulu gommer mais je ne peux pas. A l’heure actuelle, j’essaies encore de perdre du poids.

Au niveau vestimentaire bien que j’ai du mal à m’habiller , je suis quelqu’un de coquet. Je cherche toujours à trouver des ‘sapes’ qui me siéent et me mettent en valeur.

J’ai 3 armoires de vêtements chez moi. Je me aussi l’accent sur les chaussures. Je suis un « sneakers addict ». Pour moi, la basket me sert à rehausser un look fade.

Quand je sors, je suis pire qu’une fille. Je mets 3 heures pour décider de ma tenue.

T : Justement, où achètes-tu tes vêtements ? Quelles sont tes enseignes préférées ?

W : Mes enseignes préférées ou par défaut où je trouve des vêtements stylés et ma taille sont C&A, Celio, H&M, Esprit, Zara pour les accessoires et chaussures.

En ligne, sur le site de Asos Big. C’est un site très sympa pour trouver des articles tendance.

T : Le fait d’être un homme rond, est-ce un atout quand tu shootes des femmes rondes ?

W : Moi je ne pense pas. Mais peut-être pour les femmes, elles se sentent sûrement plus rassurées.

T : Penses-tu que l’homme rond est bien vu dans la société ?

W : Je trouve qu’être un homme rond est un désavantage au niveau professionnel.
Après avoir passé de nombreux entretiens, je l’ai ressenti. Je n’irais pas jusqu’à parler de discrimination. Mais je sens que les gens ont des apriori. Qu’ils pensent de l’homme rond est « lazy », oisif , en mauvaise santé. Les mentalités commencent à changer mais c’est long.

Il y a encore beaucoup de progrès à faire.

T : On ne va se mentir, tu es « bogoss » ! Modèle homme, ça ne te tente pas ?

W : Oui pourquoi pas ? Je suis prêt à tenter l’aventure.

T : Tu es à l’aise derrière l’objectif, penses-tu l’être devant ?

W : C’est quelque chose que j’essaie de développer ces derniers temps. J’ai demandé à des amis ou des photographes de me prendre en photo. Je ne suis pas forcément à l’aise tout le temps. Autant je suis pro lors d’un shooting, devant l’objectif j’ai du mal à rester sérieux. Je suis trop taquin.

T : Que conseilles-tu pour être à l’aise dans un shooting ?

W : Se libérer, ne pas se prendre la tête et rester naturel. C’est là que l’on a de bons résultats.

T : Quels sont tes prochains projets ?

W : Faire une expo dans une galerie. Tenter le mannequinat homme plus size. M’inscrire dans une agence.

T : Tu es photographe et père de famille et peut-être futur mannequin, penses-tu que c’est possible de gérer tout ça ?

W : Oui avec une bonne organisation et l’aide des proches.

T : Quels conseils peux-tu donner aux hommes ronds qui complexent ?

W : Arretez de vous prendre la tête les gars. Il faut certes s’entretenir pour sa santé. Mais faites la paix et sentez-vous bien dans votre corps. C’est une question d’état d’esprit. Si on sent bien dans son corps , on a une bonne attitude. Les gens le ressentent et on sera attirant, « handsome ».

T : Où peut-on te contacter pour tes services ?

Principalement par Instagram mais aussi par Facebook.
https://www.instagram.com/wallace_pxmkr/
https://www.facebook.com/wallace.pixmaker

Tigrid
Tigrid
Moi c'est Ingrid surnommée Tigrid, antillaise de la Guadeloupe. J'écris sur mon blog avec mon surnom www.tigridsdiary.com. Je suis une maman solo, adepte de la pensée positive. J'assume mes formes et suis une fashion addict . Je suis aussi Chef de projet /Community manager en freelance. Mon crédo "carpe diem"est tatoué sur ma peau et j'essaye de l'appliquer au maximum.
https://www.tigridsdiary.com

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :